Presse Écrite

Revue Projet

13-03-2014 | Martin de Lalaubie

... Se battre, c’est leur quotidien pour exister. C’est aussi le combat de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana pour la dignité, face à l’indifférence, à l’ignorance et au mépris. Trois attitudes si partagées qui permettent à la grande pauvreté de persister.

Positif n°637

05-03-2014 | Yann Tobin

...à l’écoute d’un monde qui fait honte à notre société, et que nous côtoyons tous les jours sans le voir.

Le Nouvel Observateur

06-03-2014 | Pascal Mérigeau

...ils n’expliquent rien et on comprend tout, on voudrait que le film dure encore des heures et en même temps qu'il s'arrête, pas faute de combattants, non, mais faute de ces malheurs-là à combattre.

Golias Hebdo

06-03-2014 | Olivier VILAIN

Un dossier de plusieurs pages consacré au film Se battre et à ses réalisateurs.

Politis

06-03-2014 | Christophe Kantcheff

Le partage, stratégie gagnante
... Pourtant, le documentaire de Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, tourné à Givors, non loin de Lyon, ne suscite pas l’accablement. Il n’édulcore rien non plus, ne donne pas d’illusoires raisons d’espérer. Il se met simplement à hauteur d’hommes et de femmes exclus de tout ou presque, si rares au cinéma et négligés, dans la réalité, par le regard de ceux qui appartiennent au « monde qui bouge » ...

Le Canard Enchîné

05-03-2014

...Filmés par Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, voici les damnés de la terre. Ils ont les poings serrés. Ils espèrent et se battent. Ils ne lâchent rien. Voici aussi la solidarité silencieuse. Les belles personnes aident sans prier ni se faire prier. Voici un documentaire sur le courage, le désarroi et la dignité. Entre colère et larmes. A voir.

L'Humanité

05-03-2014 | Pierre Duquesne

« À Givors, nous avons trouvé le peuple, pas la pauvreté »
Entretien avec Jean-Pierre Duret

Le Monde

04-03-2014 | Franck Nouchi

Entretien avec Jean-Pierre Duret et Andrea Santana
...Le titre, on l'a trouvé à la toute fin du montage. Ces gens se battent au quotidien, sans être résignés. Ils résistent. Mais se battre, l'infinitif le suggère, cela s'adresse aussi à nous, aux gens qui vont voir le film. Se battre pour le monde que nous désirons ; pour que ça change…

La Croix

05-03-2014 | Arnaud SCHWARTZ

« Se battre » ou la parole profonde des laissés-pour-compte
... Film essentiel centré sur l’essentiel – la considération de l’autre, fût-il dans le dénuement – Se battre offre d’inoubliables rencontres, filmées à très juste distance [...] On pense au Camus de Misère de la Kabylie, au James Agee de Louons maintenant les grands hommes. Au message des Évangiles.

Le Monde

04-03-2014 | Jacques Mandelbaum

« Se battre » : toute la misère et toute l'espérance du monde
Se battre. C'est à ce programme pugnace qu'invite le documentaire du même nom qui sortira, mercredi 5 mars, dans une vingtaine de salles françaises. Face à la précarité qui touche environ 13 millions de Français, le film adopte une approche et un ton inaccoutumés. Refusant tant la commisération que le militantisme, il nous montre comment des gens socialement au bord du gouffre — qui pourraient être demain chacun d'entre nous — ont décidé de s'accrocher, et comment d'autres, prodiguant leur générosité au sein des réseaux associatifs, ont décidé de les aider. Dans une période de crise généralisée, et dans un pays que sondages et études s'accordent à décrire comme le plus déprimé d'Europe, voilà un air qu'on n'était plus trop habitué à entendre...

L'Humanité

04-03-2014 | Pierre Duquesne

« Se battre », leurs vies, leurs combats, nos batailles
... On comprend pourquoi ce film, précieux et salutaire, a fait le plein lors des projections en avant-première. On en sort avec la rage et une idée fixe. Se battre ...

Le Monde

27-02-2014 | Jacques Mandelbaum

Etre pauvre, et se battre
... Les réalisateurs se nomment Jean-Pierre Duret et Andrea Santana. Ils ont tourné à Givors, une cité ouvrière de la banlieue lyonnaise dont la désindustrialisation a plongé une partie de la population dans un chômage et une précarité endémiques. On y rencontre, de fait, des gens de toutes origines, ethniques et sociales, de tous âges, qui ont en partage la honte de déchoir, la hantise de tenir, l'angoisse de basculer. Ils constituent une société à l'ombre de la société. Qu'un film aussi admirable, tourné avec les 70 000 euros avancés par la société de production Agat Films, ait été réalisé sans l'aide d'aucune télévision ni d'aucun distributeur en dit long sur la difficulté à faire de la pauvreté, du moins telle qu'elle est regardée dans ce film sans pathos et sans facilité, un sujet de cinéma.

Entre les divers maux dont l'humanité s'accable, on sait que le cinéma a toujours préféré la guerre et sa cinégénie. La pauvreté, passion triste, plaie honteuse et soustraite au regard, a en revanche toujours relevé, pour cet art du divertissement, de la quadrature du cercle. Il n'a pourtant cessé de s'y essayer, avec plus ou moins de justesse, de décence, de réussite. L'histoire de ce regard serait celle d'un très long accommodement, du moins pour un cinéma de fiction tenu aux vertus de la distraction ...

Le Progrès

21-10-2013

« Se battre » ou comment montrer la richesse des gens pauvres.
... « L'idée n'était pas de montrer les stigmates de la pauvreté, mais la richesse des gens pauvres. Leur parole est admirable » explique le réalisateur. Ces gens ont, selon Jean-Pierre Duret et Andrea Santana, l'opiniâtreté à vivre avec de grands espoirs même s'ils ont peu de moyens...

Le Progrès

27-10-2013

Première projection de « Se battre » : un grand moment d'émotion.
... « Il faut que vous sachiez qu'Andrea et moi aimons beaucoup nos acteurs. D'ailleurs, tout le monde ne devrait filmer qu'en aimant profondément », a assuré Jean-Pierre Duret d'une voix tremblante. Émotion pour les acteurs qui se sont retrouvés dans le film, deux ans après, et pour le public...

Radio / Télévison

France3 Alpes

18-04-2014 | Damien Borrelly et Cédric Picaud

BFM TV

12-03-2014 | Apolline de Malherbe

...La politique ne sert à rien si elle oublie cette France-là...

RCF - Le temps de le dire

06-03-2014 | Stéphanie Gallet

Au lendemain de la sortie du film sur vos écrans, Stéphanie Gallet vous invite à découvrir le regard que le film pose sur la pauvreté.

France2 - L'émission pour tous

05-03-2014 | Laurent RUQUIER

Jean-Pierre Duret est l'invité de l'émission pour tous de Laurent Ruquier. « Se battre » parvient à forcer le respect des journalistes et des spécateurs de cette émission prime time.
La partie consacrée au film commence à vers la 22ème minute.

France Info - Le grand témoin

04-03-2014 | Fabienne Sintes

Jean-Pierre Duret à la rencontre de "ceux que nous ne voyons plus"

France Culture - Le RenDez-Vous

03-03-2014 | Laurent Goumarre

Jean-Pierre Duret est invité de l'émission Le RenDez-Vous de Laurent Goumarre

Aligre FM - Liberté sur Paroles

03-03-2014 | Eugénie Barbezat

À la découverte des valeurs des « Sans argent »
Nous avons eu le sentiment de filmer à Givors la substance d’un pays, sa moelle. Nous avons rencontré le peuple français tel qu’il est tel et tel qu’il maintient vive sa culture de résistance et de générosité, sa part de singularité.
A condition de lui prêter attention. A condition de le considérer et ne pas le laisser dans la solitude.

LCP - PolitiqueS

01-03-2014 | Serge Moati

Jean-Pierre Duret est l'invité de Serge Moati pour l'émission PolitiqueS (l'interview commence vers la 41ème minute )

RCF - Médiagora

28-02-2014 | Claude Carrez

Jean-Pierre Duret et Andrea Santana sont les invités de l'émission Médiagora proposée par Claude Carrez.

Télénantes

27-02-2014 | Anne-Lyse THOMINE

Jean-Pierre Duret et Andrea Santana parlent du film, sur le plateau de l'émission 18h aujourd'hui, juste avant l'avant-première de Nantes, au cinéma Le Concorde (l'interview commence vers la 9ème minute de l'émission).

France Bleu - Les portraits d'Isère

18-02-2014 | Michèle CARON

Entre deux tournages, Jean-Pierre Duret  réalise ses propres documentaires, des documentaires qui le ramènent à ses origines... il fixe sa caméra sur ces vies en marge, celles qu'on ne voit pas; après le Brésil c'est en France, où la misère a gagné un terrain de plus en plus large, qu'il  pose sa caméra. Il se confie au micro de l'émission Les portraits d'Isère.

France Bleu - Cette Année-là

05-02-2014 | Sylvia DEPIERRE

Jean-Pierre Duret présente le film au micro de l'émission Cette Année-là.

Internet

NirvaDVD

15-10-2014 | Frédéric VERNICHON

Le documentaire, intègre et digne, de deux cinéastes-citoyens sur les galériens de la République.

Mediapart

04-03-2014 | Sophie DUFAU

« Se battre » avec les pauvres
Pour Mediapart, les producteurs du film offrent quatre séquences non montées, quatre rushes que l'on ne verra donc pas à l'écran et qui donnent un aperçu de l'humanité et la générosité du film.

Secours Populaire Français

04-03-2014 | Olivier VILAIN

Film Se battre : la résistance et la solidarité des précaires
Entretien avec les réalisateurs du film.

Publikart

04-03-2014 | Bénédicte de Loriol

... Ce film est un film anti-clichés, pour renverser les images toutes faites que nous avons sur la pauvreté. Les réalisateurs ne font pas de politique, ni de misérabilisme. Ils donnent juste la parole à ceux qui semblaient l’avoir perdue [...] Et nous, allons voir ce film, pour faire aussi notre travail de citoyen. Et surtout parlons-en autour de nous pour qu’il soit vu et revu !
Un film coup de cœur, assurément.

Cinemovies.fr

04-03-2014 | Émilie Bablée

Se battre : précarité, espoir, entraide dans une photographie de la France.
... A quelques semaines des élections municipales, à l'heure des stigmatisations en tous genres, à l'heure où la politique dresse les Français les uns contre les autres, il peut-être enrichissant d'écouter la voix des précaires de la France de 2014...

Première

05-03-2014 | Isabelle Danel

... C’est effrayant, mais le courage et l’espoir subsistent. Comme le dit un retraité, bénévole d’une association solidaire : « C’est toujours ça de pris sur la bêtise et l’indifférence. »

Mediapart

14-02-2014 | Sophie DUFAU

Plus qu'un documentaire sur la précarité, Se battre est aussi un film sur la solidarité, la fraternité, la générosité qui permettent à ceux dont les fins de mois se pensent en fin de journée, en fin de semaine, de vivre encore avec des rêves, sans être complètement reclus...

Mediapart

27-01-2014 | Yves Faucoup

Le film « Se battre » sort en salle
... Ce film rend compte de la précarité, de la pauvreté que subissent beaucoup de nos concitoyens, sans que les médias ne s’en fassent souvent l’écho, sauf pour se donner un peu bonne conscience. Là, les cinéastes ont passé du temps auprès des habitants de Givors (Rhône) qui galèrent au quotidien, et ils ont capté leur parole ...

Mediapart

03-12-2013 | Yves Faucoup

« Se battre », un film qui rend hommage à ceux qui luttent pour survivre
... Car ils se battent au quotidien, à leur manière, pas de façon tonitruante, pas un combat public, mais une bataille de tous les instants, cachée, isolée. Et l’on vient à se demander, alors que l’on bénéficie d’un certain confort, où trouvent-ils, eux, les ressources de leur combat ? ...

Le Contre Courant

Véronique IZAMBARD

... D’une façon ou d’une autre, on se bat : pour manger, pour aimer, pour trouver une gazinière, pour apporter la lumière ou l’électricité. Combat qu’on sent bien inégal, mais comment ne pas le mener...

Bonus Tournage

Terre Promise

Mr Trad

Laurence

Boucherie

Boucherie 2

Denia

Félicia

Bénévoles

Débats

24-02-2014

Débat avec Edwy Plenel (Mediapart), lors de l'avant-première du film au cinéma Les 7 Parnassiens, le 24 février 2014

DOCUMENTS TÉLÉCHARGEABLES

 

 

 

 

 

 

PARTENAIRES

Agat Films Aloest Distribution veocine.fr CNC

Le Monde Médiapart RCF Politis

Secours Populaire Français LDH France Bénévolat Les Jardins de Lucie